Sjogrens

En 1882, T. Leber, dans sa présentation sur les origines du décollement de la rétine, a décrit une maladie caractérisée par une inflammation sèche de la cornée seule ou de la cornée et de la conjonctive, respectivement, dans laquelle des filaments en provenance d'un épithélium cornéen de plus en plus écaillé se formaient à cause du réflexe de clignotement. Il l'appela keratitis filamentosa (kératite filamenteuse).

Quelques années plus tard, au début de 1888, un chirurgien, le Dr Johann Mikulicz présentait à la société de médecine scientifique de Koenigsberg le cas d'un fermier âgé de 42 ans qui affichait un gonflement bilatéral indolore des glandes lacrymales et salivaires. Après une excision chirurgicale complète des glandes lacrymales et sous-maxillaires, le patient semblait se porter mieux et reprit son travail. Moins d'un an plus tard, il mourait d'une péritonite inattendue. Ce gonflement bilatéral des glandes lacrymales et salivaires, s'accompagnant d'un arrêt de la production de larmes et d'une sécheresse de la bouche fut appelé syndrome de Mikulicz. Le 9 mars de la même année, à Londres, le Dr W. B. Hadden présentait à la Clinical Society le cas d'une femme âgée de 65 ans qui se plaignait depuis plusieurs mois de sécheresse de la bouche. Elle avait la bouche sèche, n'arrivait presque plus à avaler, sa langue était rouge, tout à fait sèche et fendillée en tous sens, comme de la "peau de crocodile". Aucune larme ne se formait quand elle essayait de pleurer. Hadden signala une amélioration de la situation grâce à un traitement à base de pilocarpine (un alcaloïde stimulant la sécrétion de salive, de sueur et de larmes).

En outre, d'autres rapports sur des cas cliniques semblables furent publiés par Hutchinson, en Angleterre, et Fischer, en Allemagne, en 1888.

En 1925, le Docteur GOUGEROT, ophtalmologiste français, constatait que la sécheresse oculaire n'était qu'un élément d'un syndrome sec plus étendu, affectant la bouche, le larynx, les muqueuses nasales et vaginales avec une diminution possible de la fonction de la thyroïde et des ovaires. Voilà pourquoi l'Association de France s'appelle ASSOCIATION DU GOUGEROT SJOGREN.

histoire (suite) >>>
bienvenue | qu'est-ce que le syndrome de sjögren | adhésion | contactez-nous | liens | Les Nouvelles | english
jcr March 20, 2005